Portrait des entreprises

“Swissfinance” offre des services à 360°

Entretien avec Lulzim Qusaj sur son cheminement professionnel : de conseiller financier jusqu’au poste de directeur dans la célèbre entreprise « Swissfinance »

Il a débuté dans les finances et la comptabilité à l’âge de 20 ans lorsqu’il travaillait pour une société internationale basée à Ouchy, Lausanne. Dans une période assez courte, il parvient à créer son propre bureau où il compose une équipe de 20 personnes. À l’âge de 25 ans, il crée sa propre entreprise Swissfinance, qu’il dirige avec succès depuis 5 ans à Nyon.

Albinfo: Quand a sérieusement débuté votre engagement professionnel dans le domaine des finances et de la comptabilité ?

Lulzim Q: À l’âge de 20 ans, à la suggestion d’un ami, je me dirige vers une société internationale située à Ouchy, qui avait besoin de conseiller financier. C’était une entreprise où, en plus du niveau scolaire, les résultats professionnels dans la vente rentraient également en ligne de compte. Après y avoir passé 8 mois, ils m’ont proposé d’établir leur succursale à Genève. Cette étape consistait en une équipe de 20 personnes et pour illustrer mon ascension professionnelle durant cette période, je dirais qu’en l’espace de deux ans, j’ai obtenu le même poste qu’un directeur régional. À l’âge de 24 ans, j’ai poursuivi mes études au niveau fédéral et j’ai compris que le moment était venu de créer ma propre société. Après avoir occupé différents postes au sein de cette entreprise où j’y ai fait une expérience considérable,  c’était le moment idéal de fonder mon entreprise. J’ai tout d’abord inscrit cette dernière comme société individuelle et grâce au fruit du travail, elle est devenue une société anonyme. Même si je possédais une bonne expérience de travail à Genève et à Lausanne, j’ai décidé d’établir l’entreprise dans la région de Nyon, où j’ai grandi et où je jouis d’une bonne réputation.

Albinfo: Votre société “Swissfinance” est maintenant créée et bien établie. Pouvez-vous nous parler des services que vous offrez ?

Lulzim Q: Il est prévu que “Swissfinance” offre des services à 360° degré pour ses clients. Ceci inclut le domaine des assurances dans lequel nous collaborons avec 52 différentes entreprises. J’ajouterais ici que Swissfinance est inscrite dans le registre publique de l’Autorité de surveillance des marchés financiers (FINMA) qui sous-entend que l’entreprise en elle-même et ses employés doivent remplir un nombre important de conditions. Plus précisemment, notre société est qualifiée dans le domaine des assurances, allant d’une assurance pour un chat ou un chien, jusqu’aux assurances pour les entreprises qui possèdent un chiffre d’affaires annuel de plusieurs millions.

Le deuxième service que nous offrons se concentre sur la médiation entre les banques et les clients au niveau des hypothèques. Nous avons un très bon bagage dans ce domaine notamment au niveau du traitement des demandes et du taux d’intérêt au plus bas en faveur de nos clients. La collaboration avec un grand nombre de banques nous permet sans autres de négocier un taux d’intérêt très bas.

Le troisième segment où nous œuvrons est l’immobilier. Nous avons une étroite collaboration au niveau régional et grâce au réseau d’entreprises avec lesquelles  nous travaillons, nous pouvons proposer la vente ou l’achet d’immobilier à nos clients. À ce stade, nous unissons nos services d’assurances et de banques et offrons également de l’aide juridique.

Le quatrième service de notre société traite avec l’administration légale autant avec les individus qu’avec les sociétés et surtout au niveau de l’administration des impôts. Le cinquième service offert par la société est l’aide à la création et inscription d’entreprises qu’elles soient anonymes ou à responsabilité limitée. Afin d’illustrer ce service, au vu de la procédure d’inscription des sociétés à responsabilité limitée et grâce à notre collaboration avec des notaires hors de la région où nous travaillons, nous sommes en position d’offrir des prix bien plus avantageux. Plus concrètement, si l’établissement d’une société à responsabilité limitée coûte entre 3.000 et 3.500 francs, nous pouvons offrir ce service pour 999 francs. Comme nous nous trouvons dans la période où sont créées un nombre relativement important d’entreprises, ce département est particulièrement sollicité. Des services liés à l’inscription d’entreprises tels que les assurances de base, trouvent également leur compte dans cette situation. Dans la palette de services qu’offre Swissfinance pour ses clients, nous avons une promesse à tenir qui est celle de ne jamais être plus cher que le marché. Même si au début de notre travail en tant que société nous étions critiqués pour s’être étendus sur trop de services, je peux affirmer qu’en cinq années, nos services ont profité à plus de 6.000 clients.

Foto: Rromir Imami

Albinfo: Quels sont les aspects forts de votre société?

Lulzim Q: La négociation de contrat d’assurances, sans hésitation. Le conseil que je donne aux clients potentiels est d’essayer nos services au moins une fois. Les clients sont convaincus au moment où ils constatent que derrière ces services d’assurances se trouve également un secteur administratif qui proposeun un suivi des contrats. Toutefois, ce n’est pas tout. J’aurais aimé ici mentionner un point spécifique que je qualifierais comme la passion de la société, c’est le fait d’être proche du client au cas où quelque chose surviendrait. Par exemple, lors d’un accident de la route, le conseiller responsable du client accompagnera le client et s’occupera de toutes les procédures nécessaires.

Albinfo: Quelle est la méthodologie avec laquelle vous approchez vos clients ?

Lulzim Q: La méthodologie ou la pratique la plus fréquente avec laquelle nous approchons nos clients pour offrir des services à 360° débute par un questionnaire que nous nommons brochure d’analyse. Nous prenons toutes les informations nécessaires pour pouvoir offrir les services à 360° et voyons s’il y a des aspects qui peuvent s’ajouter ou s’améliorer. Ensuite, nous avons nos négociateurs qui pendant une semaine effectuent des recherches et des négociations afin de trouver les meilleures offres. Lors de la deuxième rencontre, ces offres sont présentées au client et on lui donne la possibilité de couvrir tous les aspects administratifs. En français, cette méthodologie est connue sous « les 3E » : écouter, étudier et évoluer.

Albinfo.ch: Qui sont vos clients en général? Y trouve-t-on également des clients d’origine albanaise ?

Lulzim Q: La catégorisation du marché, dans les grandes lignes, peut se faire de cette façon : 50% des clients sont des clients de la région, d’origine suisse, environ 20% sont anglophones et 30% sont d’origine albanaise. Les demandes de ces derniers peuvent se classer en trois groupes distincts : le premier groupe réunit les clients privés albanais qui ont principalement besoin de services en conseil financier pour raisons privées et fiscales. Le deuxième groupe inclut les clients albanais qui possèdent des entreprises de construction. Nous offrons à ces derniers des conseils dans le domaine de sociétés d’assurances, de banque, de déclaration d’impôts, de comptabilité et d’administration. Tandis que dans le troisième groupe se trouvent les clients d’origine albanaise qui s’octroient des biens immobiliers et se dirigent vers nous pour leur trouver un crédit qui s’accommode à leurs besoins. Dans ce domaine, la connaissance du contexte culturel albanais est un atout pour Swissfinance.

Foto: Rromir Imami

Albinfo.ch: Quels conseils financiers pouvez-vous donner aux lecteurs d’albinfo.ch ?

Lulzim Q: L’épargne ou l’économie d’argent se fait au début du mois. C’est certainement mon conseil principal afin qu’ils n’hésitent pas à ouvrir un compte bancaire où ils peuvent mettre de côté une somme d’argent comme épargne. Nous vivons dans un pays où nous avons beaucoup de paiements à faire et si l’on attend la fin du mois, il est plus difficile d’épargner. Le contraire de cette situation est le crédit privé. Si nous avons de la volonté à payer un crédit tous les mois alors nous avons également la possibilité d’économiser autant d’argent par mois. Un autre conseil que je pourrais donner concernant l’assurance des automobiles. Les individus d’origine balkanique et surtout du Kosovo, paient souvent très cher ces assurances. Je leur conseillerais de passer auprès d’une entreprise comme Swissfinance qui collabore avec beaucoup d’autres sociétés d’assurances dans le but de les concurrencer afin de placer les prix au plus bas et d’obtenir le meilleur prix.


Des nouvelles intéressantes du web