News

Vaccin contre le COVID-19 : la Confédération conclut un nouveau contrat avec Pfizer

Le vaccin, efficace à 95 %, est administré en Suisse depuis décembre. Les doses supplémentaires seront livrées dès avril de manière échelonnée

La Confédération est à pied d’œuvre pour mettre à disposition de la population suisse un vaccin contre le COVID-19 le plus rapidement possible. Les contrats conclus jusqu’à présent avec différents fabricants vont permettre d’accroître fortement le nombre de vaccins disponibles en Suisse jusqu’à l’été 2021. La Confédération a signé un nouveau contrat avec Pfizer/BioNTech, portant sur plus de 3 millions de doses. Elle double ainsi sa commande auprès du fabricant. Les doses supplémentaires seront livrées en Suisse dès avril.

Pour faire face aux nombreuses incertitudes concernant la production et la disponibilité des vaccins, la Confédération continue d’examiner les différentes technologies développées par les fabricants. À l’heure actuelle, elle mise sur les vaccins à ARNm, très efficaces et bien tolérés. La Confédération a donc conclu un autre contrat avec Pfizer/BioNTech pour 3 millions de doses supplémentaires. La quantité convenue avec Pfizer pour la livraison s’élève ainsi à 6 millions de doses. Le vaccin, efficace à 95 %, est administré en Suisse depuis décembre. Les doses supplémentaires seront livrées dès avril de manière échelonnée.

Large portefeuille de vaccins

Jusqu’à présent, la Confédération a conclu des contrats avec cinq fabricants : Moderna (13,5 millions de doses au total), Pfizer/BioNTech (maintenant 6 millions de doses au total), AstraZeneca (5,3 millions environ), Curevac (5 millions) et Novavax (6 millions de doses). Ainsi, même en cas de difficultés de livraison, un nombre suffisant de doses d’un vaccin autorisé sera garanti pour la population. La Confédération est toujours en négociation avec différents fabricants.

Parallèlement, la Suisse participe à l’initiative de portée internationale COVAX, ce qui lui permet d’accéder à des doses couvrant jusqu’à 20 % de sa population. En même temps, elle soutient les pays économiquement faibles, qui accèdent ainsi à des vaccins dans le cadre de cette initiative.

D’ici à cet été, toutes les personnes en Suisse désirant se faire vacciner pourront l’être. À condition que les fabricants livrent les doses comme prévu, que les cantons disposent de suffisamment de capacités et que les vaccins supplémentaires (Curevac, Novavax) soient autorisés.

Vaccin basé sur l’ARNm

BioNTech/Pfizer, Moderna et Curevac misent sur une nouvelle technologie : l’ARNm, un type de molécule messagère, renferme le plan de fabrication des protéines. Elle transmet aux cellules de notre organisme l’information nécessaire à la fabrication d’une protéine virale. Le système immunitaire identifie alors cette dernière comme un antigène, puis réagit en fabriquant des anticorps. Cette réponse immunitaire permet au corps de se préparer à combattre le virus.


Des nouvelles intéressantes du web